Arpel > Frab > Bibliothèque de Périgueux > Pontifical à l’usage de Périgueux > Lettrine

Pontifical à l’usage de Périgueux

Pontifical à l’usage de Périgueux.- Manuscrit sur vélin comprenant 87 fol. ; texte en latin, lettres gothiques rouges et noires, enluminures, musique. Seconde moitié du XVe siècle. In-folio. Reliure de conservation, pleine basane fauve, XVIIe siècle. Bibliothèque municipale classée de Périgueux. Acquis en 1995 avec l’aide du FRAB Aquitaine. Le Pontifical ou liber episcopalis renferme le rituel des cérémonies religieuses observé par l’évêque. Il comporte, dans l’ordre, des fragments des Évangiles, les prières pour les grandes fêtes liturgiques de l’année, l’Annonciation selon saint Luc , le rituel de la confirmation et de l’ordination et quelques textes de cérémonies particulières. Il est incomplet de la fin. Le manuscrit est décoré d’une miniature à pleine page (fol. 1 v°), de deux encadrements (fol. 2 et 10), et, dans le corps du texte, de seize lettrines ornées qui illustrent les étapes de la vie ecclésiastique, puis des cérémonies célébrées par l’évêque, par exemple la remise du livre au lecteur, la bénédiction d’un crucifix, etc. Ces lettrines, à dominantes bleu et or, rehaussées de rouge et de blanc, sont d’une grande finesse. De nombreuses initiales d’or sur fonds bleu et rouge parsèment l’ouvrage. La miniature du folio 1 v° représente l’Annonciation dans un portique d’arabesques avec un vase de fleurs, couronné des murailles de la Jérusalem céleste. Sur la tour centrale, David, entouré d’anges armés, joue de la harpe. L’ange Gabriel porte des ailes de plumes de paon ; la Vierge, debout, croise les bras. A ses pieds figurent saint Nicolas, saint Étienne et, agenouillé, le donateur, un ecclésiastique portant surplis. La valeur et l’intérêt de ce manuscrit résident non seulement dans sa qualité artistique, mais encore dans son origine. En effet, il provient d’un scriptorium du Sud-Ouest, ce qui le rend particulièrement rare, et était destiné à Geoffroy de Pompadour, évêque de Périgueux de 1470 à 1486. Les armes des Pompadour (d’azur à trois tours d’argent), sont rappelées dans la miniature (oriflammes tenues par les anges, draperie du prie-Dieu du donateur, les trois tours de la muraille) ainsi que dans les lettrines (tentures murales, chape de l’évêque). Elles figuraient aussi sur deux blasons (fol. 1 v° et 10) puis ont été recouvertes par celles d’un possesseur ultérieur, Claude de Mailloc, abbé de La Croix-Saint-Leufroy (abbaye du diocèse d’Evreux, aujourd’hui disparue) à la fin du XVIe siècle.

Lettrine

lettrine ornée S qui illustre des cérémonies célébrées par l’évêque. L'encadrement du texte manuscrit en latin en lettres gothiques noires représente des motifs floraux.

LettrineLettrineLettrine


Crédits